Passer aux informations produits
1 de 17

Volume 11

Volume 11

Delirium

Prix habituel €20.00
Prix habituel Prix soldé €20.00
Épuisé

Ce qu’il se passe dans notre cerveau au contact de la nature sauvage n’est pas toujours beau à voir : distorsion de la réalité, hallucinations, phobies, délires…

Comment se matérialisent nos peurs les plus primaires ? Quelles sont les capacités et les limites de notre cerveau ? Notre perception du monde, si ordonnée, ne serait-elle finalement qu’un fragment de la réalité ?

Ce onzième volume vous propose de plonger au coeur de ce territoire immense et impalpable qui relève du psychique, du fantasme, de l’imaginaire… Un voyage multicolore là où l’esprit s’embrume, les émotions déraillent et les sensations disparaissent.

Afficher tous les détails
  • Thématique

    Delirium

  • Formule

    304 pages
    Imprimé en France
    Papiers recyclés

  • Couverture

    Impression holographique tridimensionnelle

  • Packs et abonnement

    Rendez-vous en bas de page ou cliquez ici

Le troisième homme

En haute-montagne, on a besoin de toute l'aide possible...

Certains voient des objets ou des animaux qui n’ont rien à faire là, d’autres entendent des voix ou sentent des présences… La littérature de montagne en atteste, le récit de l’alpiniste en bout de course touche parfois l’irrationnel. En 1970, Reinhold Messner s’est hissé au sommet du Nanga Parbat avec son frère Günther. Il en est redescendu avec un autre…

La bête aux grands pieds

Sur les traces du Bigfoot, au plus profond des grandes forêts américaines

Si aucune preuve tangible de son existence n'a jamais été apportée, sa stature traverse les siècles, imprimant dans l’inconscient collectif une image polymorphe. Rapport au sauvage, peur animale, recherche des origines, dimension spirituelle : et si le Bigfoot avait quelque chose à nous dire ?

Confinés volontaires

Petit tour d'horizon d'expériences de confinement singulières...

Maisons sous-marines dans la mer Rouge, dômes isolés sur les pentes rocheuses d'un volcan à Hawaï, radeau de fortune en plein Atlantique ou tentes suspendues à plusieurs centaines de mètres du sol au Yosemite... Pour étancher sa soif d'aventure et de découverte, l'homme n'a cessé de se confiner dans des endroits étranges. Au détriment, parfois, de sa santé mentale...

Contenu réductible

Lire l'édito

Habitués à assister aux grands exploits outdoor en tant que spectateurs, on imagine d’ordinaire leurs protagonistes comme des héros de marbre, capables de surmonter l’insurmontable : danger permanent, températures extrêmes, solitude profonde… On dit pour cette raison qu’ils sont « câblés différemment » du commun des mortels.

Décrite par les intéressés pourtant, l’expérience est souvent tout autre. Distorsion de la réalité, hallucinations, phobies, délires… Ce qu’il se passe dans notre cerveau au contact de la nature sauvage n’est pas toujours beau à voir. Un territoire immense et impalpable qui relève du psychique, du fantasme, de l’imaginaire…

Ce onzième volume papier propose une plongée au cœur de ce monde étrange. Un voyage multicolore là où l’esprit s’embrume, des cimes du Nanga Parbat en compagnie d’un Reinhold Messner en bout de course (page → 181) au plus profond des vagues géantes de Nazaré (page → 203). Là où les émotions déraillent, dans une course-poursuite avec son ombre (page → 162), un combat contre ses addictions (page → 13) ou face à l’ampleur des bouleversements climatiques (page → 44). Là où les sensations disparaissent, en plein whiteout (page → 221) comme dans la nuit sans fin d’Utqiaġvik en Alaska (page → 96).

Ironie du sort, à peine avions-nous entamé cette exploration intérieure du monde extérieur que la moitié de la planète se retrouvait enfermée. Soit. À l’abri d’un virus qui menaçait jusqu’à notre goût et notre odorat, nous avons fait appel à nos cinq sens pour tenter d’élucider les mystères de la conscience : comment se matérialisent nos peurs les plus primaires ? Quelles sont les capacités et les limites de notre cerveau ? Et si notre perception du monde, habituellement encordée à l’ordre des choses, n’était finalement qu’un fragment de ce vaste objet appelé « réalité » ?

Abonnez-vous pour recevoir directement les prochains volumes

Nos abonnements